• Christine Delcourt

     

     

     

     

     Eliane Hurtado

    Eliane Hurtado

     

     Christine Delcourt

     

    Christine Delcourt

     

    CHRISTINE  DELCOURT

     

     Christine Delcourt est née au siècle dernier, sous le signe des Poissons, dans la ville du Grand Jeu. Elle a publié une vingtaine de recueils de poésie et de nombreux textes dans tout autant de revues et anthologies.

     

     

     

    (« Le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat »)

       Je songe à votre verger, aux portes de l’enclos dont je ronge les berges. Je songe à cet arbre de sève où se marbre le rêve, aux racines qui veinent l’épiderme de la terre, je songe à ce ferme épi, à ces fruits nourriciers sur la branche à scier par la faux du soleil, et sommeille le désir lourd de cette paix, nid d’été bourdonnant de promesses écloses.

     (mais non, je ne parlerai pas de roses)

    l’amour en ce verger est une image pieuse, mi-figue mi-sérieuse, entre les cuisses des sentiers, l’amour en ce verger est un cliché sépia dans les tisons du ciel où de jeunes cerfs-volants épient les reins de la source volage.

    (et que dire alors des dessous de la mousse ? )

     mais

    tout simplement songer

    à votre verger

    (Extrait de « Vous, comme le loup »,

    Ed. La morale merveilleuse, 1996)

     

     Eliane Hurtado

     

    L’uniforme cintré
    aux contraintes du noir
    éclatant de lumière

    les bottines lacées
    comme d’autorité
    promesse d’intimité

    les corps en récidives
    cavales échevelées
    aux écumes du vent

    belles amantes vénéneuses
    au sacrifice vénéré
    sur l’autel borgne
    de morales abhorrées

     

     La reine et la suivante

    l’artillerie des regards
    la guimpe dégrafée
    la coiffe sabordée

    l’emprise des dentelles
    que défie le silence
    et la toile insolente
    entre l’orfèvre et l’argentière

    entre la proie et le venin

    Enlacées
    quatre jambes s’affûtent
    à grands renforts de soie
    chevilles débridées

    les coutures grésillent
    dès lors qu’un genou
    force la rampe fragile
    de cuisses accordées

    quatre jambes à l’assaut
    - le piège et la nasse -
    prometteuse, la moisson
    faucille en haute lame
    les ourlets du désir

    la maîtresse
    se livre et cède
    la servante
    se délivre et accède

     

    Eliane Hurtado

     

     

     

     

    « Michelle GouraudChristine Delcourt »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :