• Actualités

     

     

      J.- F. Dussottier

     

    Actualités

     

     

    MANIFESTATION  ANNULÉE

     

     

    Actualités

    ASSEMBLÉE  2016

    Actualités

     

    Remise du Prix des ÉROTIDES 2016

    à Paris *  au Quartier Latin * janvier 2017

     

    par le Jury composé de :

     

    Michel Dansel :

    écrivain, essayiste, pamphlétaire sulfureux du Père Lachaise, rats, peste, âmes noires,  etc..

    et excommunié par le dernier concile.  


    Jean-Pierre Béchu :

    philosophe, essayiste, théologien frappé d’hérésie  et miraculé de la potence.En sursis ! 

    *
    Jacques-François Dussottier :

    poète, copiste numérique, auteur de notre site sulfureux Erotydia, promis à la poire à tourment ou cage d'épines

    si rattrapé par la garde du roy.

    *
    Michel Bénard :

    poète, essayiste, moine enlumineur défroqué traqué par l'inquisition et destiné au bûcher purificateur

    où il entonnera la ballade de Villon.

    *

    LAURÉATE :

     

    Actualités

     

    Actualités

     

    Ludiane de Broceliande 

    avec les félicitations du Jury

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « AccueilBienvenue »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Mars à 18:13

    Est-il utile que je vous le nomme

    Cet éden chaud et accueillant

    Il habite au creux de ma paume

    Qui réprime ses intimes pulsions

    Il est hantise de tous les hommes

    Qui lui vouent une aveugle passion

     

    Est-il utile que je vous le décrive

    Ce rêve presque insignifiant

    Que de naufrages sur ses rives

    Qui nous toisent en nous défiant

    Une bouche aux lèvres naïves 

    Avec des pouvoirs stupéfiants

     

      • Dimanche 5 Mars à 11:06

        bonjour

        quand vous nous rejoignez, vos poèmes sont beaux, on vous attend

        cordialement

    2
    Jeudi 2 Mars à 18:14

    Est-il utile que je vous le nomme

    Cet éden chaud et accueillant

    Il habite au creux de ma paume

    Qui réprime ses intimes pulsions

    Il est hantise de tous les hommes

    Qui lui vouent une aveugle passion

     

    Est-il utile que je vous le décrive

    Ce rêve presque insignifiant

    Que de naufrages sur ses rives

    Qui nous toisent en nous défiant

    Une bouche aux lèvres naïves 

    Avec des pouvoirs stupéfiants

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :